Oyez, oyez braves gens !

Roulements de tambours... l’ordre du jour de la prochaine réunion a été affiché deux semaines (wahou ! pas moins) à l’avance, avec l’annonce d’un invité de marque. Une première ! Et que nous vaut cette visite ? Aucune information à ce sujet dans l’ordre du jour. Ça sera la surprise pour qui n’est pas dans la confidence. Même pas le moindre indice. Quand on connaît un peu les principes « normaux » de convocation des conseils municipaux on ne peut s’empêcher de se dire que la « politique spectacle » se glisse décidément partout.

On ne peut pas penser qu’un vice-président du conseil général fasse le déplacement pour discuter de la subvention d’un tracteur par exemple. On peut donc laisser divaguer son imagination. Un projet de « bulles » entre St-Jean et Albiez, dans le style de celles de la Bastille (brrrrr !) à Grenoble, imposant notre chef-lieu d’arrondissement comme véritable métropole de montagne et permettant un lotissement supplémentaire à Albiez pour les prochains travailleurs du chantier Lyon-Turin, potentiels acquéreurs de logements ? Mais il y a aussi le fameux projet de route par le Tilleret. Quoi d’autre ? Soyons fous... un projet de fibre optique entre St-Jean et Albiez pour une connexion Internet décente permettant un usage professionnel pour un coût raisonnable, plutôt que cet ersatz actuel naguère vanté à grand coup d’affichage à l’entrée du village ? Ça reste moins pire que l’éphémère et tragicomique épisode WiFi d’une commune à l’autre dont certains (compétents) s’étaient faits les chantres, mais ça n’a toujours rien d’une véritable solution professionnelle. De toute façon un usage professionnel d’Internet, c’est quoi ça ? Ici c’est du tourisme et de l’agriculture, point barre ! À la rigueur un peu de graphisme. Et de l’art bien sûr.

Allez savoir ! Ça peut être bôôôcoup plus ambitieux. Attendons et voyons. Mais si ça se trouve ça n’est qu’une visite « de courtoisie », dont l’annonce sous cette forme « en présence de [...] » est alors incongrue. Pour comprendre ça il faut sortir un peu d’une mentalité de politique spectacle et de la « com » pour la com. Elle flatte l’égo des édiles communaux mais abaisse l’institution « conseil municipal ». N’y a-t-il pas une autre occasion que la réunion d’une assemblée délibérante pour une « prise de contact », si tel devait être le cas ? Chacun jugera avec sa propre culture des affaires locales, selon son expérience et sa formation sur la manière dont ces affaires locales devraient être conduites. Annoncerait-on avec autant d’empressement la présence d’un « simple » membre du public, venu finalement pour assister comme un autre citoyen à une réunion de conseil municipal ?

Allez ! Soyons indulgents et mettons ça sur le compte d’une convocation mal rédigée qui paraît confondre annonce publicitaire (hum ! ça rappelle le pli récent que semble prendre un site communal désormais à pas cher...) et bonnes administration et gestion locales.

Comme on est bien placé pour le savoir à Albiez le Jeune, le soufflé, ça finit toujours par retomber. Winking

image
blog comments powered by Disqus