Fait accompli

Il y a quelques jours le Maire d’Albiez le Jeune demandait son avis à la population sur un projet qui, visiblement, n’est plus un projet. Prévenu deux jours à l’avance, à titre personnel il m’a été impossible de me libérer. De toute façon pourquoi se prêter à une mascarade en forme d’information exceptionnelle, très tardive et partielle qui ressemble beaucoup à une “pêche au cautionnement” ou, comme à l’habitude, à un moyen d’apprécier le sens du vent pour orienter la politique de la girouette et à la petite semaine que l’on connaît depuis tant d’années à Albiez le Jeune ?

Regardez bien la photo n° 6 ci-dessous (en bas et à droite). On y apprend la participation de notre commune au financement d’un groupe scolaire à Albiez-Montrond alors qu’aucun débat préalable ne semble avoir eu lieu, qu’aucune décision officielle du conseil municipal d’Albiez le Jeune n’a été prise.

La population d’Albiez le Jeune, et singulièrement ses contribuables, ne seraient-ils que des “cochons de payeurs” pour ne pas être concertés pendant la phase d’élaboration du projet, voire lors de l’étude de son opportunité ? C’est le sentiment que donne ce nouveau déni de démocratie dont les “responsables” des deux communes homonymes font preuve.

Hé bien non ! Ça n’est pas parce qu’il s’agit d’un groupe scolaire, et que cela permet de jouer facilement du violon, que cette réalisation est forcément très pertinente pour Albiez le Jeune. L’est-elle seulement pour Albiez-Montrond d’ailleurs (montant de la dépense, emplacement, type de structure, etc.) ? Je ne me permettrais pas une ingérence en donnant mon avis. Je n’y suis ni électeur, ni contribuable.

En revanche je demande que les élus respectent les principes de base de la démocratie et, donc, cessent de mépriser les citoyens de leur propre commune ou d’une commune voisine.

Pendant que j’y pense, parce que ça n’est pas sans rapport… aucune réunion du conseil municipal d’Albiez le Jeune entre avril et octobre 2012… les rares comptes-rendus des réunions sont affichés avec un énorme retard. Quelle honte !

Voilà ce qui arrive quand la gestion communale est en déshérence. Certains se croient tout permis, pour l’écrire simplement. Sad

1.
PB030701

2.
PB030703

3.
PB030705

4.
PB030706

5.
PB030708

6.
PB030709

7.
PB030713
blog comments powered by Disqus