Où l'on comprend qu'il n'a pas tout compris

Par souci de rigueur, voici un extrait de la retranscription de la réunion d’installation du nouveau conseil municipal...

Le maire :
« Pour ma part en prenant l’ordre du tableau, vu les exigences de la fonction de maire, je décline le poste de délégué intercommunautaire. Je demande au premier adjoint s’il postule pour ce poste. »

Le premier adjoint :
« Je décline aussi. »

Le maire :
« Je demande au deuxième adjoint s’il postule pour ce poste. »

Le deuxième adjoint :
« Non ! »

Le maire :
« Je demande à Marie-Sophie Le Biez, troisième adjoint, si elle accepte ce poste. »

Marie-Sophie Le Biez :
« Oui ! »

Le maire :
« Donc ce poste est pourvu... par Marie-Sophie Le Biez. »

Eh bien non, M. le maire, il ne s’agit pas de décliner, de postuler ou d’accepter (puisqu’on l’est de droit selon l’ordre du tableau) mais il s’agit de savoir si on en démissionne ou pas, en cascade, dans le contexte que vous créez en n’assumant pas vos fonctions ! Inutile de chercher des périphrases comme le faisait votre prédécesseur (qui, espérons-le, n’a pas tiré de ficelles), vous avez bel et bien démissionné de la fonction de conseiller communautaire dont vous étiez titulaire. Quand on connaît l’importance des transferts de compétences actuels et futurs vers cette instance intercommunale, la nuance n’est pas anodine. Belle entrée en matière !

Et on ne sait pas si le suppléant (le suivant dans l’ordre du tableau donc) a démissionné ou pas (s’il a postulé, décliné, accepté ou pas) vu qu’il n’en a pas été question... Décidément ! Au passage, compte tenu de cette présidence de haute volée, va peut-être déjà falloir traficoter un peu les comptes-rendus et/ou les délibérations. Un démarrage sur les chapeaux de roue...

Ha ! Au fait ! Z’auriez pas oublié le Syndicat du Pays de Maurienne des fois ?... On n’est pas sorti de l’auberge !

Comment m’avait-on dit déjà ? Trop compétent ? C’est certain : ça serait moins drôle. Happy Ou triste. Sad
blog comments powered by Disqus