Pour bien commencer l'année

Je viens de prendre connaissance du compte-rendu de la dernière réunion du conseil municipal qui a eu lieu le 11 décembre dernier et à laquelle 5 conseillers (sur 9) ont participé. Une fois n’est pas coutume, je n’avais pas pu me rendre à cette réunion (dans l’assistance, car il n’aura échappé à personne que je ne suis pas conseiller municipal Winking) et suis resté jusqu’à ce matin sans information particulière à son sujet et notamment sans témoignage sur son déroulement. Je ne sais d’ailleurs pas si un public était présent à cette réunion, comme c’est le cas depuis le début du mandat, un public souvent plus nombreux que les conseillers eux-mêmes...

Mais cette situation inédite dans laquelle je me trouve est finalement intéressante car elle me permet de m’interroger sous un jour un peu particulier au sujet des informations que l’on peut obtenir lorsque l’on est dans la posture d’une personne qui n’a que le compte-rendu pour cela.

Quelques remarques formelles :

• Malgré le “vu pour affichage le 20 décembre 2009”, l’affichage de ce compte-rendu a été fait hier 31 décembre soit 20 jours après la réunion alors que la le code des communes prévoit qu’il soit pratiqué sous huitaine.

• Un point d’ordre du jour (convention avec le centre de gestion de la fonction publique territoriale) a été ajouté qui ne figurait pas à l’ordre du jour à l’affichage officiel, ce qui ne semble pas très règlementaire.

• La décision modificative ne fait l’objet d’aucune information dans le compte-rendu. Impossible donc de savoir de quoi il retourne.

• Travaux de viabilisation de la zone artisanale au lieu-dit « Rosset » :
- Il est question de “phasage” mais sans description, même succincte, du projet global.
- On se réfère à un devis du 17 novembre 2009 dont le montant n’est pas indiqué.

• La mise en place d’une « navette entre Albiez-Montrond et Albiez le jeune durant la saison d’hiver tous les mercredi pour un budget de 1500 Euro » n’est absolument pas argumentée.

• La date de la prochaine réunion ne figure pas au compte-rendu comme c’était le cas dans le précédent opus. Peut-être un feu de paille. Il faut malheureusement remarquer que le fait de prévoir un mois à l’avance une réunion n’aura pas permis d’obtenir le plein de participation. « Nous sommes tous motivés pour nous investir dans l’action municipale » disait la longue profession de foi de mars 2008 (relire à ce sujet mon billet sur l’absentéisme).

Quelques questions :

• La séance est ouverte à 20h30 et levée à 23h30 selon le compte-rendu. Une page et demi seulement (dont une part très importante de texte formel) suffirait-elle à rendre compte de 3 heures de réunion ?

• Pourquoi ne pas donner de précision au sujet des décisions modificatives ?

• Les travaux de “viabilisation de la zone artisanale” ont-ils fait l’objet d’une demande de subvention ?

• Même si la commune n’y est sans doute pas contrainte du fait que les montants des travaux se maintiennent probablement sous les plafonds en vigueur, consulte-t-elle plusieurs entreprises afin de comparer des devis dans un souci de bonne gestion de l’argent public ?

• Pourquoi maintenant cette décision de “travaux de viabilisation de la zone artisanale de Rosset” ? Est-ce qu’il y a une ou plusieurs installations concrètes d’entreprises prévues dans la zone ?

• Pourquoi ne pas se tenir aux points de l’ordre du jour et, en conséquence, prendre plus de soins dans l’établissement de la convocation ?

En conclusion, pour faire simple et rester très modéré dans le commentaire, il est évident qu’un compte-rendu de réunion de conseil municipal ne doit pas être un roman mais celui-ci, comme bien d’autres (sinon la totalité avant lui pour ne parler que de ce mandat) ne prend pas en compte (c’est un euphémisme) le désir du citoyen soucieux de s’informer convenablement sur les modalités de la gestion de sa commune.

PS : 151e billet depuis le 16 mars 2008 si je compte bien.
blog comments powered by Disqus