Tique et tac

À la suite de mon précédent billet “photographique” sur le monstre qui hante nos campagnes, je me suis rappelé qu’en octobre 2008 le maire s’était inquiété des risques de « transmission d’IST (infections sexuellement transmissibles) » (sic) à Albiez le Jeune et avait proposé à son conseil municipal l’installation d’un distributeur de préservatifs, proposition restée sans suite. C’était dans le cadre d’une réflexion sur l’installation d’un défibrillateur « en libre service », réflexion elle-même lancée sans jamais être rattrapée. La commune ne pourrait-elle pas, pour rentabiliser l’opération, si l’obstacle à la mise en œuvre de ces idées louables est d’ordre financier, en profiter pour proposer un distributeur de pinces à tique car la menace est bien réelle, comme en témoigne cette vidéo que je suis récemment parvenu à tourner dans des conditions difficiles qui expliquent sa médiocre qualité...



Addendum : On me souffle que des pièges à campagnols terrestres pourraient être ajoutés au distributeur.

blog comments powered by Disqus