Un message postal mais pas d'affichage officiel

Quand cela m’a été rapporté je n’ai pas voulu le croire. Et pourtant si… Cette fois, comme indiqué dans le précédent billet du blog, une pollution (qualifiée de “mineure” ) de l’eau de consommation humaine a fait l’objet d’un message lapidaire dans les boîtes aux lettres mais, en revanche, les analyses correspondantes n’ont pas été placées à l’affichage officiel, comme la loi l’exige. Nous attendrons donc un peu avant de “gober” le qualificatif de “mineure” puisqu’il s’agit bien de la n-ième pollution de notre réseau d’eau théoriquement potable.

IMG_0080

IMG_0081
blog comments powered by Disqus