La politique appartient à tous

« Mais le plus grand péril que court toujours une démocratie et le gouvernement du peuple par le peuple, c’est dans la négligence des citoyens qu’il réside. Car eux seuls peuvent les faire vivre dans une action incessante ou les laisser s’affaiblir, par leur indifférence et leur inertie. La politique appartient à tous et elle n’est pas la chose de ceux seuls qui s’y consacrent entièrement ; tous doivent s’en souvenir à chaque instant. »

Extrait de « La vérité guidait leurs pas », Pierre Mendès France.
blog comments powered by Disqus